Notre mulet GASPARD
 

GASPARD-regard.jpg (20149 octets)

... revenu définitivement chez nous ...GASPARD-couleurs.jpg (19108 octets)

Le beau regard du mulet espagnol GASPARD, récemment revenu chez nous. Pour mémoire, ce mulet, nous l'avons sauvé de la boucherie/ Il était "réformé" à cause d'un pied gravement handicapé par trop de travail en Espagne !!

GASPARD n'est pas adoptable à cause de ce handicap très grave. Il est revenu chez nous car la jeune fille qui l'hébergeait a déménagé et n'a maintenant plus assez de place pour lui...

fleche_rouge_droite.gif (101 octets) Nous recherchons, pour lui, des parrainages car nous allons engager des frais importants pour GASPARD : ferrures orthopédiques, etc.

--> Photo de droite : GASPARD à son arrivée chez nous !!

 

Le second mulet que nous avions sauvé de la boucherie en même temps que GASPARD n'a, hélas, pas survécu longtemps... Une hanche arrachée au débardage trop dur pour lui !! C'était TI-MULET... Nous ne l'aovns eu qu'un an...

Là-bas, ils commencent le travail très jeunes, peu nourris, menés à la dure et s'il arrive un accident, on les laisse dans un coin pour voir si ça guérit... Sinon, ils groupent alors les "lots boucherie" : ânes et chevaux, aussi esquintés les uns que les autres, et tout cela arrive en général sur les foires aux chevaux du pays basque !!! Les animaux, très maigres pour la plupart, partent pour la viande ou pour le saucisson...

TOUS les équidés que nous avons sauvés d'Espagne étaient très gravement délabrés, autant sur le plan physique que psychologique !! Deux ne s'en sont d'ailleurs jamais remis psychologiquement... Nous en avons sauvés une vingtaine, en les rachetant à bas prix, pour certains de notre poche personnelle, d'ailleurs.

FERMIN, par exemple, somptueux cheval de dressage "doma vachera" (corridas) avait des traces de clous aux jmabes jusqu'à l'os !! Et le chanfrein cassé par les coups !! Il ne s'en est jamais remis...

L'âne ROGER-MARCEL avait les jambes tordues, l'ânesse BLANCHE avait une plaie ouverte pleine de pus sur le dos (le bât...).

L'ânesse MARIE était dépressive : elle se couchait comme si elle voulait mourir, les yeux retournés et tout le corps qui tremblait fortement...

En voici quelques-uns :

ROSEMARIE-2.jpg (21687 octets)
ROSEMARIE

JACINTO-arrivee.jpg (10404 octets)
JACINTO

angel.jpg (20591 octets)
ANGEL (pied)

NINA-2.jpg (14340 octets)
NINA

roger-marcel-1.jpg (12154 octets)GASPARD (à son arrivée)

roger-marcel-2.jpg (19187 octets)
GASPARD (pied)

 

 

 

 

Copyright©2008 APPA-EQUIDES
Tous droits réservés/All right reserved


 WB01337_.gif (904 octets) revenir sommaire